Comment laver un masque en tissu ?

Lavage des masques en tissu : main, machine, température, durée, séchageAprès le 11 mai, tout le monde a pu se procurer des masques en tissu. Parfois, la mairie ou la Région ont distribué des masques gratuits (souvent un par personne). Mais les pharmacies, les bureaux de tabac et les supermarchés vendent aussi des masques en tissu et des masques chirurgicaux jetables. Les couturières ont pu aussi  fabriquer des masques type CHU de Grenoble au type AFNOR pour leur famille. En effet, il est préférable de posséder 4 à 6 masques par personne si l’on doit les utiliser toute la journée : 1 masque sur soi à changer toutes les 4 heures (= 3 masques par jour selon l’AFNOR) + des masques en attente et en cours de lavage + des masques en cours de séchage. Il est plus pratique (quand c’est possible) de stocker les masques utilisés pour les regrouper au lavage au lieu de les laver un par un. Il faut savoir également que le nombre de lavages est limité, car au fur et à mesure des lavages, les propriétés de filtration du tissu (coton) se dégradent.

Par prudence, il est recommandé de laver un masque neuf avant sa première utilisation, pour être certain qu’il n’est pas porteur d’un virus ou de bactéries, mais aussi pour éviter toute allergie avec un produit d’apprêt qui imprègne souvent les tissus neufs (Source : AFNOR).

Les masques (fabriqués par des entreprises et testés officiellement) marqués par un logo peuvent être lavés 5 à 50 fois selon le chiffre indiqué sur le logo. Après ce nombre de lavages, le tissu est dégradé, les fibres se resserrent et l’on suffoquera en respirant à travers le masque (par accumulation de gaz carbonique), car les gouttelettes de salive modifieront les qualités de filtration. Si le masque a été cousu main à la maison, ce sont les coutures qui risquent de se dégrader.

La plupart des articles de presse et des journaux télévisés reprennent les recommandations de l’AFNOR, de l’ANSM et d’autres sources de référence comme des médecins invités. Vous trouverez les sources des organismes officiels tout en bas de cette page.

D’autres infos (plutôt destinées aux professionnels) sont dans la page « Comment nettoyer un masque de protection (jetable) pour le recycler« .

Comment laver un masque en tissu à la machine

Guide de lavage des masques en tissu (60°C en machine pendant 30 minutes)Nous avons tous entendu à la télé, lu dans des articles de journaux ou dans la notice qui accompagne chaque masque.

Dans un article « CheckNews » de Libé, on peut lire : « Les masques en tissu doivent-ils impérativement être lavés trente minutes à 60°C ?
Des procédures plus sommaires permettent d’inactiver le coronavirus sur les masques «grand public», mais pas nécessairement de se débarrasser d’autres germes présents dans les mailles du tissu.« 

Ce principe est maintenant acquis, il est recommandé dans un avis de l’ANSM : « 30 minutes à 60°C suivi d’un séchage conventionnel et d’un repassage à la vapeur à une température compatible avec la composition du masque« .

Mais le programme « 30 minutes » d’un lave-linge ne fournit pas une eau à 60°C pendant 30 minutes ! Il faut un certain temps pour chauffer l’eau, et ensuite il faut inclure le rinçage à l’eau froide dans ces 30 minutes. A vous de voir, il existe autant de programmes de lavage que de modèles de lave-linge !

Il faut noter que l’on n’est pas obligé de laver uniquement les masques à part lorsque l’on utilise une machine à laver. On peut laver plusieurs masques en même temps que son linge (qui accepte un lavage à 60°C), en les stockant à part au préalable (Source : AFNOR).

Mais si l’on est étudiant, si l’on vit dans un petit appartement ou si l’on n’a simplement pas envie de faire tourner la machine « pour rien », comment faire pour nettoyer efficacement son masque en tissu ? Voici quelques réponses avec leurs sources.


   

Comment laver un masque en tissu sans machine à laver

Est-il possible de laver à la main efficacement un masque en tissu ?

Laver un masque en tissu à la main au savon de Marseille

Masques en tissu AFNOR : Peut-on les laver à la main ?

C’est la solution la plus économique quand on a juste un savon et une bassine d’eau ! Mais il n’y a pas de miracle. L’AFNOR et l’ANSM n’abordent pas le sujet du lavage à la main. Les articles de presse ont donc brodé en demandant des avis à des médecins. Chaque article décrit à sa façon (selon son lectorat) la procédure de lavage : eau froide, tiède ou chaude ? Faut-il frotter le tissu avec une brosse à poils doux ou à poils durs ? Combien de temps doit-on le laisser dans l’eau, etc. Mais tout dépend de la qualité du tissu du masque (fait maison, agréé, 5 lavages ou 50 lavages, etc.) et de la façon dont les gens interprètent ce qu’ils lisent pour l’adapter à ce qu’ils ont. Donc, chacun pourra lire ce qui lui fait plaisir sur internet pour avoir bonne conscience.

Les professionnels se sont accordés sur le fait qu’il suffit de laver le masque en machine pendant 30 minutes à 60°C.

Autre subtilité : Si vous êtes la seule personne à avoir porté le masque (et à le réutiliser), et que vous vous êtes juste promenée dans la rue à 2 mètres des autres passants, vous ne serez pas dans les mêmes conditions qu’une famille nombreuse qui lave des dizaines de masques impossibles à « tracer » qui seront ensuite redistribués au hasard. C’est pour cette raison que personne ne veut prendre la responsabilité de donner des conseils qui seraient trop compliqués (et mal suivis).

Pour résumer, voici l’extrait d’un article CheckNews paru dans Libé :

« Plonger un masque dans une bassine avec un peu de savon ne sera toutefois probablement pas d’une grande utilité si l’on ne fait pas pénétrer le savon dans toutes les couches du tissu, afin que ses molécules entrent bien en contact avec l’enveloppe virale. Une eau chaude favorisera la pénétration du savon, en même temps qu’elle contribuera à désagréger cette protection. »

Laver un masque en tissu à l’eau bouillante (ou à 90°C)

Laver un masque en tissu à l'eau bouillanteSi l’on fait bouillir les masques dans une casserole, le tissu (coton) va perdre ses propriétés filtrantes, et les élastiques peuvent être détériorés. Le polyester (utilisé dans certains masques) supporte mal les hautes températures. Et même dans le cas d’un masque de qualité, on abrège sa durée de vie en le faisant bouillir. (Source : 60 Millions de consommateurs).

« Faire bouillir votre masque barrière pour le nettoyer peut endommager les tissus. Cette pratique n’est pas recommandée : privilégiez le lavage en machine à 60 degrés pendant au moins de 30 minutes. » (Source : AFNOR, FAQ masques barrières : utilisation et lavage)


   

Désinfecter un masque en tissu à la maison

Lavage et désinfection des masques en tissu (quel produit utiliser ?)Extrait d’un article de ResMed : « Si vous êtes le seul utilisateur du masque, vous n’avez pas besoin de le désinfecter. Vous devez simplement suivre les instructions de nettoyage indiquées dans votre guide d’utilisation du masque. »

Attention, votre masque en tissu sera un filtre à travers lequel vous respirerez ! Il faut donc éviter l’utilisation de produits « désinfectants » qui pourraient provoquer des allergies, des crises d’asthme ou un empoisonnement. N’empoisonnez pas votre famille en utilisant de façon irraisonnée trop de produits « antivirus » (désinfectants, antiseptiques, huiles essentielles…) enduits ou pulvérisés dans la panique comme si vous deviez chasser le diable.

On peut trouver sur le site de l’INRS : Allergies respiratoires professionnelles chez les personnels de santé. Dans ce document sont notamment évoqués des désinfectants irritants et sensibilisants (glutaraldéhyde, orthophtalaldéhyde, formaldéhyde, oxyde d’éthylène, chloramine-T, ammoniums quaternaires, amines aliphatiques…).

Les huiles essentielles peuvent provoquer des crises d’asthme. Elles ne sont pas recommandées par l’Anses pour lutter contre le coronavirus.

Extrait d’un article CheckNews paru dans Libé : «Immerger son masque dans du désinfectant est une mauvaise idée, car on va altérer la qualité des textiles et ses propriétés de filtration», insiste le Pr Bruno Grandbastien.

Article de presse (La Provence, 5 mai 2020) : Coronavirus, attention aux accidents domestiques !

Désinfecter à l’eau de Javel

Ne pas désinfecter avec de l'eau de JavelL’eau de Javel (hypochlorite de sodium) doit être utilisée avec précaution. Elle n’est pas recommandée pour nettoyer les masques en tissu. Si elle est mélangée avec d’autres produits de nettoyage contenant de l’ammoniaque (ammoniac = gaz), ou même du vinaigre, des émanations toxiques sont produites.

La Fiche Désinfection/stérilisation du Cahier de prévention « Risques biologiques » à télécharger sur le site web du CNRS contient de précieux conseils sur l’utilisation de l’eau de Javel. En particulier : L’eau de Javel soit être utilisée seule (elle est incompatible avec d’autres détergents), elle ne doit pas être utilisée sur des matériels oxydables (aluminium, cuivre). Elle est irritante pour la peau, les yeux et les voies respiratoires, il est donc préconisé d’utiliser des gants et des lunettes pour manipuler le produit.

Désinfecter ou laver son masque à la vapeur

Désinfection à la vapeur pour un masque AFNORVous avez peut-être à la maison un appareil qui projette de la vapeur pour défroisser les vêtements, ou une simple casserole remplie d’eau placée sur le gaz.

Extrait d’un article de Que Choisir : « L’exposition des masques pendant 10 minutes à la vapeur, au-dessus d’un récipient d’eau bouillante, est sans doute plus accessible, mais fait courir un risque de brûlure. »

Extrait d’un article d’un article de AFP  Factuel du 11 mai 2020 : Non, placer un masque au-dessus d’une casserole d’eau bouillante ne permet pas de le « décontaminer ». Mais cet article critique une rumeur qui parlait de laisser le masque pendant 15 secondes au-dessus d’une verre rempli d’eau bouillante.

Certaines personnes placent peut-être leur masque dans une cocotte-minute pendant une durée plus longue. Mais que de complications pour éviter le lave-linge ! Le tissu du masque sera abîmé par un long passage à la vapeur. Ensuite, si le masque est sale (mucus, salive), la vapeur n’enlèvera pas la saleté !

Désinfecter son masque à l’alcool

L’alcool à 70° désinfecte bien le masque en tissu, mais il le dégrade les fibres du tissu.

Extrait d’un article de Que Choisir : « À éviter ! Pulvériser de l’alcool ou de la Javel sur un masque, pire encore, le faire tremper, dégrade fortement les capacités de filtration du masque. »

Désinfecter son masque au fer à repasser

Faut-il repasser les masques en tissu après lavage ?Dans les documents sérieux, le repassage est conseillé APRES le lavage, et pas « tout seul ».

On peut utiliser un fer à repasser normal (ou à vapeur) après le séchage du masque pour supprimer les plis. Mais il faut être attentif pour ne pas détériorer les élastiques. Le passage au fer à repasser ne peut pas se substituer au lavage (Source : AFNOR).

Extrait d’un article CheckNews paru dans Libé : « La procédure préconisée par l’ANSM, à savoir un lavage de trente minutes en machine à 60°C avec de la lessive, suivi d’un séchage rapide et d’un repassage à la vapeur à 120°C, est efficace pour nettoyer les masques «grand public» en tissu. »

Désinfecter son masque au four

Si l’on place son masque en tissu dans un four chauffant, à une température de 150°C pendant quelques minutes, on détruit rapidement les virus et les bactéries. Mais il faut être sûr que la température est appliqué uniformément (des deux côtés et à l’intérieur des plis) et que l’on ne dégrade pas le tissu du masque ni les élastiques. Les autoclaves (inventés en 1820) sont hermétiques, ils utilisent de la vapeur sous pression (à plus de 121°C). Donc, votre four de cuisine n’est pas équivalent à un autoclave.

Extrait d’un article de Que Choisir : « Passer les masques au four à 70°C pendant 30 minutes est bien une possibilité, mais selon la composition du masque, il existe un risque de fonte. »

Désinfecter aux rayons ultraviolets

Les professionnels (coiffeuses, esthéticiennes, cabines de bronzage…) utilisent parfois des machines homologuées produisant des ultraviolets. Mais pour détruire l’ADN ou l’ARN (des virus), il faut utiliser des UV d’une longueur d’onde de 254 nm sous une forte intensité. Il faudrait aussi être sûr d’atteindre tous les recoins du tissu. Mais surtout, les UV ne nettoient pas le tissu, ils n’éliminent pas les sécrétions ni le mucus projetés lorsque l’on parle ou si l’on éternue dans le masque. Le tissu reste encrassé même si les bactéries sont tuées. Des gadgets avec quelques LED dans un coffret sont vendus sur internet. Les appareils de polymérisation de vernis ne conviennent pas non plus (longueur d’onde différente). De plus, les UV provoquent des accidents oculaires. Donc, oubliez cette méthode qui ne pourrait être utilisée que dans l’industrie par des gens formés et avec certaines précautions (port de lunettes).


   

Séchage du masque après le lavage

Après le lavage, le masque en tissu doit être séché rapidement, que ce soit au programme séchage du lave-linge, au sèche-cheveux ou à l’air libre.

Séchage au sèche-cheveux

Sécher un masque avec un sèche-cheveuxL’AFNOR (FAQ masques barrières : utilisation et lavage) précise qu’un sèche-cheveux n’est pas adapté à cette situation, mais « il peut néanmoins être utile pour finaliser le séchage d’un masque barrière, mais prenez garde : la mauvaise maîtrise du niveau de température peut dégrader la matière filtrante, surtout si celle-ci est thermosensible« .

Le Dr Raybaud explique dans un article de Médiapart le 8 mars 2020 une méthode de chauffage avec un sèche-cheveux (interview sur YouTube). Le sèche-cheveux placé à 5 cm (température de 120°C à 150°C) pourrait détruire le virus en une minute, à condition de chauffer les deux côtés du masque et les attaches. Mais la chaleur ne nettoie pas le tissu, elle solidifie les postillons (sécrétions, mucus) qui obstruent les pores du tissu.

Désinfection de la machine à laver après le lavage des masques

Si vous avez lavé vos masques en même temps que du linge à la température recommandée (60°C pendant 30 minutes au moins), il n’est pas nécessaire de désinfecter la machine (source : AFNOR).

Les alternatives inutiles et inefficaces pour désinfecter votre masque

  • Le four à microondes : L’échauffement se fait sur les molécules d’eau ou de graisse, pas sur les virus, et ça ne nettoie pas le masque. Le pince-nez en aluminium va chauffer et produire des étincelles.
  • Le congélateur : Aucun effet sur les virus qui résistent au froid. La congélation limite juste leur multiplication. Le Pithovirus sibericum a résisté au froid de Sibérie pendant 30.000 ans !
  • Les huiles essentielles : Les marchands d’huiles essentielles et les magazines féminins (qui rédigent des articles promotionnels) attribuent de nombreuses vertus à ces huiles, surtout si le mot « bio » séduit les lectrices qui veulent être « tendance » ! Si vous placez ces huiles sur le masque, vous allez respirer les vapeurs directement. Tant pis pour vous si vous faites une crise d’asthme ou une allergie, vous avez été prévenue. Voici un article sur les dangers des huiles essentielles.

Comment avoir plus de précisions sur le lavage, le séchage, le repassage et la désinfection des masques en tissu ? Il suffit de consulter les liens ci-dessous qui vous mènent à des articles de presse (grand public) et à des publications plus sérieuses (parfois en anglais) dont se sont inspirés les journalistes. Le webmaster du site fabriquer-un-masque.fr a simplement fait une synthèse de ces documents (en citant les sources), ils n’est pas expert en virologie et n’a rien à vendre (pas de lave-linge, de fer à repasser ou de produit miracle). Merci 🙂


   

Articles de presse sur le lavage des masques en tissu


Sources d’information fiables sur le lavage et l’entretien des masques en tissu

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer