Le masque du CHU de Grenoble

Histoire du masque de protection du CHU de Grenoble

Article mis à jour le 20 mai 2020

NOUVEAU :

Voici une série de tutoriels en vidéo qui expliquent la réalisation du « masque du CHU de Grenoble ». En réalité, le document diffusé par le CHU de Grenoble Alpes est moins complet que celui du Centre Hospitalier de Saint-Brieuc, mais c’est exactement le même patron qui est joint. Ce patron a été créé par Craft Passion, et il a lui-même été repris sur des sites de couturières asiatiques (qui en fabriquaient depuis longtemps, bien avant la crise de 2020 en Europe).

Comme plusieurs couturières et infirmières françaises ont réalisé récemment des tutoriels sur YouTube, j’ai regroupé dans cette page spéciale les meilleurs tutoriels francophones. J’ai sélectionné ceux qui ont été approuvés par des hôpitaux, de préférence à ceux qui ont été réalisés dans les règles de l’art de la couture, mais sans tenir compte des contraintes techniques liées au virus et à l’étanchéité.

Plutôt que de polémiquer avec des « perroquets », il vaut mieux agir car il y a urgence et l’on ne peut plus compter sur les incompétents qui n’ont pas su gérer la crise au niveau national. Quand on doit se protéger, on ne va pas pinailler pour savoir si les élastiques sont de la bonne couleur et si les motifs avec des Mickey sont plus efficaces que le tissu à carreaux ! Les millions d’Asiatiques qui portent des masques depuis des années en période d’épidémie sont-ils moins compétents que « nos élus et les experts à leur service » ?

Avez-vous confiance dans cette personne non masquée qui est la porte-parole du gouvernement ? Si oui, ne mettez pas de masque, cette page n’est pas faite pour vous. Au revoir !

100 km à vol d’oiseau autour de chez soi (sélection de sites)


Porter un masque en tissu contre la grippe espagnole en 1918La preuve qu’en 1918, au moment de la grippe espagnole, la population portait déjà des masques. En 18 mois, un tiers de la population mondiale a été infectée. Il y a eu entre 50 et 100 millions de victimes (dont 408.000 morts en France). En 2020, en France pourtant la doctrine « les masques ne servent à rien » a été serinée par des incompétent(e)s.

23 photos et des témoignages sur le site « Tous les jours curieux ».

 


Liens utiles

Types de masques et statistiques :

Liens directs vers les patrons « historiques » : 


En France, des ateliers fabriquent des masques dans l’urgence

Voici quelques liens vers des reportages montrant des petits ateliers qui fabriquent des masques en tissu pour le personnel hospitalier. Si les masques étaient inutiles, pourquoi en faire fabriquer dans l’urgence pour les Centres Hospitaliers ?


Tutoriels pour réaliser le masque en tissu (patron CHU de Grenoble)

De nouvelles vidéos (sélectionnées) seront ajoutées au fur et à mesure de leur parution. Dernière mise à jour : 24 mars, 19h00.

Pour éviter les ennuis, voici le message classique : « De manière générale, les masques en tissu sont moins efficaces que les chirurgicaux ou FFP2. Et l’utilisation de l’ensemble de tous ces masques demande de connaître le mode d’emploi : ce n’est pas fait pour Monsieur tout le monde au quotidien. »

Choix du textile filtrant :


Tutoriel n°1 par Cécile : update du premier tutoriel

Cécile avait promis un nouvelle version de son tuto (voir ci-dessous). Elle vient de mettre en ligne  ce nouveau tuto du masque réalisé selon le patron du CHU de Grenoble le 25 mars.

(<— Cliquez sur l’image pour lancer le tuto de plus de 12 min sur YouTube)

Vous pouvez choisir le sujet qui vous intéresse dans le sommaire sous la vidéo. Cécile a trouvé de bons arguments pour remettre en place les sceptiques. Quel tissu utiliser ? Comment éviter la buée sur les lunettes ? Comment porter le masque ? A qui s’adresse ce masque de protection ? Où déposer les masques que vous avez fabriqués ? A quelle température laver le masque en tissu ? Choix des textiles pour la fabrication du masque : Filtre 100 % polyester jetable (lingettes), masque en coton (draps, mouchoirs…). Article sur l’efficacité des masques sur le site de Cécile.

Tutoriel n°2 par Cécile (modèle CHU de Grenoble)

Premier tutoriel de Cécile, qui a rapidement sorti une nouvelle version (voir ci-dessus). Les explications sont très claires, tout est limpide ! Ce tutoriel est toujours utile, malgré la sortie de l’update.

(<— Cliquez sur l’image pour lancer le tuto de 11 min sur YouTube)

Vous pouvez regarder ce tuto « version 1 » qui explique très bien toutes les étapes, toutes les mesures, et tout le matériel dont vous avez besoin pour fabriquer un masque de protection du type « CHU de Grenoble ». Le patron (amélioré) du masque est à récupérer sur le site Cécile DIY. Une épaisseur de molleton (ou de laine polaire) est placée entre deux épaisseurs de coton (torchons de cuisine par exemple).

Cécile ajoutera dans son prochain tuto une « grosse précision » sur les textiles, des réponse aux questions les plus posées et une petite modification pour s’adapter à de nouvelles infos récentes. Peut-être nous proposera-t-elle une réalisation en polyester ou avec du tissu de K-Way, ou une meilleure disposition des élastiques, comme il lui a été suggéré dans les commentaires ? Le patron proposé par Cécile est en haute définition. Sur son site, on trouve aussi le patron original du CHU de Grenoble et le patron du site Craft Passion (tout premier patron du masque).

Tutoriel n°3 par Marie (modèle CHU de Grenoble)

Ce tuto utilise lui aussi le patron du masque en tissu du CHU de Grenoble.

(<— Cliquez sur l’image pour lancer le tuto de 7 min sur YouTube)

Marie Rimet réalise son masque avec de la récupe (tissu en coton, molleton ou polaire, élastiques récupérés sur des anciens classeurs cartonnés).

Imprimez le patron (2 liens ci-dessus en haut de la page). Décalquez les deux formes et découpez-les dans du papier calque à la bonne taille (adulte, enfant, filtre…) en sachant qu’il faut ajouter les marges de couture autour du dessin. Les calques permettent de découper 2 gabarits en carton (un pour la housse en tissu et un pour le filtre amovible en molleton). On découpe ensuite 4 pièces de tissu à assembler 2 par 2 en cousant à la machine comme il est expliqué dans la vidéo. On découpe 2 pièces pour le filtre (en polaire ou en molleton). Le montage du masque de protection se termine avec la fixation des élastiques. Le masque doit bien être ajusté à la forme du visage pour ne pas que l’air soit aspiré sur les côtés (il faut qu’un maximum d’air passe à travers le filtre du masque quand on inspire).

   

Tutoriel n°4 par Nathalie (modèle CHU de Grenoble)

Nathalie nous montre étape par étape la réalisation du masque de protection dont le patron est distribué par le CHU de Grenoble.

(<— Cliquez sur l’image pour lancer le tuto de 6 min sur YouTube)

Pour imprimer le patron aux bonnes dimensions, il faut choisir 100 % dans la fenêtre d’impression.

Il faudra découper 4 fois le gabarit dans le tissu (coton) et 2 fois dans la laine polaire. Les élastiques mesurent chacun 30 cm. Nathalie montre clairement la façon d’assembler les pièces en tissu, et la méthode pour coudre et pour retourner l’ensemble. Le passage des élastiques est renforcé. A la fin, le masque a déjà la forme du nez et du menton pour bien s’ajuster sur le visage. Bien laver le masque avant de le porter, et après quelques heures d’utilisation. L’idéal serait de fabriquer plusieurs masques pour toujours en avoir un propre de disponible.

Nouveau : Nathalie a créé un deuxième tuto sur le masque du CHU de Grenoble. Elle explique comment faire le gabarit du masque adapté à la taille homme, femme et enfant. Le gabarit est tracé à la main avec une règle plate sur une feuille à petits carreaux.

RAPPEL (avis du Défenseur des Droits) : Il est interdit de refuser aux enfants accompagnés l’accès aux supermarchés

Tutoriel n°5 par Edith (modèle CHU de Grenoble)

Tout se déroule en musique, avec des sous-titres clairs dans ce tuto. Comme vous n’avez pas à écouter un commentaire vocal, les arrêts sur images ne vous font pas perdre le fil de la réalisation.

(<— Cliquez sur l’image pour lancer le tuto de 4 min sur YouTube)

Les patrons sont découpés dans du papier kraft. Edith débute par l’assemblage de 4 couches de tissu, alors que d’autres tutos font cela plus tard. Elle crante les coutures (= elle fait de encoches). Equipée comme une pro, Edith repasse même les coutures intérieures du nez du masque et les coutures extérieures sur les bords ! Les bords sont surfilés ou renforcés par un point zig-zag. Les élastiques sont cousus en rond avant d’être inclus dans les bords repliés. Une bonne douzaine de masques réalisés avec cette méthode sont montrés à la fin du tuto.

—> Nouveau tuto d’Edith en version ralentie (pour personnes sachant déjà bien coudre et voulant réaliser plusieurs masques en même temps)


Tutoriel n°6 par Perrine (gabarit ré-adapté pour simplifier)

Masque de protection respiratoire selon un patron revu par PerrinePerrine est une couturière chevronnée et créative qui cherche toujours à améliorer et à simplifier les modèles. Elle l’a fait avec le masque du CHU de Grenoble ! Voici donc le masque du CHU de Grenoble repensé par Perrine !

(<— Cliquez sur l’image pour lancer le tuto de 10 min sur YouTube)

Perrine, après avoir étudié de près le tuto du CHU, a réfléchi au gabarit, aux instructions et à l’assemblage de pièces pour réaliser un montage plus facile et plus rapide. Elle nous détaille dans sa vidéo toutes les étapes de la confection. Elle fixe la doublure par deux surpiqûres. Après avoir constaté que le masque était un peu trop épais au niveau du nez, elle a modifié le patron pour obtenir plus de confort grâce à une moindre épaisseur. Elle améliore aussi la solidité de la partie centrale en faisant une longueur de point de 2 mm (au lieu de 2,5 mm). Elle pratique quelques petites incisions dans les courbes pour pouvoir surpiquer plus facilement. Elle ouvre les coutures centrales pour les surpiquer à 0,5 cm. Elle surpique aussi les deux parties du masque individuellement. Plutôt que de coudre le haut puis le bas, elle coud tout autour en une seule fois. A la fin, elle glisse l’élastique (de 20 à 25 cm) dans l’ourlet de 3 cm. Perrine montre bien en gros plan les détails de couture. Elle propose d’envoyer son patron par mail si on le lui demande.

Mise en garde : Le document de l’AFNOR  précise dans son annexe A.4, page 34 (de la version v1) : Ne pas faire de coutures verticales, le long du nez, de la bouche et du menton. Ces coutures pourraient nuire à l’étanchéité du masque, même si les trous sont très petits. Il faut aussi se méfier d’une solution « radicale » qui consisterait à mettre de la colle sur les trous. Les colles dégagent des vapeurs irritantes. Alors, que faire ? Placer du ruban thermocollant le long des coutures ? Il faut arriver à concilier les règles de l’art de la couture et les lois de la physique. Attendons d’autres idées…

—> Nouveau tuto de Perrine (perfectionnements suite aux idées données en commentaires).


Il existe d’autres vidéos sur le même sujet, mais elles sont soit de mauvaise qualité, soit elle ne sont pas didactiques, soit trop « amateurs » et elles n’apportent rien de plus aux vidéos ci-dessus. Le but de cette page n’est pas de tout afficher, mais de faire une sélection. Pour « tout » voir, cliquez sur ce lien : https://www.youtube.com/results?search_query=masque+chu+grenoble

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer